Formation : Gestalt & média artistiques

I. Quelques informations générales

Gestalt-Académie
6, rue Saint Philippe du Roule
75008 Paris
Tél. 01 42 59 21 71

FORMATION LONGUE : GESTALT & MEDIA ARTISTIQUES

LE PUBLIC CONCERNE :

Psychothérapeutes, formateurs et enseignants. Tout professionnel exerçant ou appelé à exercer dans le domaine de la relation d’aide, de la communication, de la Gestion des Ressources Humaines ou de l’enseignement ainsi que toute personne désireuse d’être acteur de sa vie. Aucune compétence artistique préalable n’est requise.

LES OBJECTIFS DE LA FORMATION :

Les objectifs principaux visent une compréhension globale de la pratique et de la théorie gestaltiste, l’acquisition d’un savoir-faire quant à l’utilisation appropriée des « média artistiques » ainsi que la prise de conscience de l’intimité du lien existant entre la création (artistique) et la vie intra-psychique.

JPEG - 8.4 ko
"Perspectives" (1997)

De façon plus spécifique les objectifs opérationnels consistent en : la prise de conscience de la problématique personnelle, la capacité de repérer certains mécanismes d’évitement et d’ajustement, en particulier la projection, la capacité d’entrer en contact avec autrui sans que ce contact soit perturbé par des « points aveugles » majeurs, la capacité de se percevoir soi-même et de percevoir autrui de façon différenciée et « juste », la capacité de mobiliser ses propres ressources, la capacité d’utiliser des techniques de projections matérialisées en relation avec soi-même et avec autrui.

Les objectifs décrits ci-dessus puisent dans le terreau philosophique et spirituel de la Gestalt-thérapie. Impreigné d’un esprit non-conformiste, voire anarchiste, ce terreau s’apparente à celui de l’art. L’artiste tel que nous le comprenons est - à son insu ou non - avantgardiste. Il rend visible ce qui est (encore) socialement impensable et inconcevable et sème ainsi les graines du changement. C’est en cela que les objectifs dépassent la dimension psychologique et rejoignent l’action politique.

JPEG - 7 ko
Session à thème : "masques" (1997)

LE DEBUT DE LA FORMATION :

Toute demande d’inscription se doit d’être motivée et accompagnée d’un curriculum vitae. Un entretien individuel avec le formateur constitue une étape préliminaire à l’accès au groupe continu. Il permet une première prise de contact personnel et un échange d’information relatif à la formation. Est considérée comme début de la formation la première session à laquelle le stagiaire participe. Le début de la première année de formation est ainsi individualisé et ne coïncide pas forcément avec les débuts des années scolaire ou civile.

PRESENTATION DE LA FORMATION : SA STRUCTURE, SON FONCTIONNEMENT ET SA FIN :

La formation comporte deux parties. Un certificat est délivré à la fin de la première année (après 21 jours de formation) attestant de la fin du parcours I. L’obtention de ce certificat peut marquer une fin en soi. Un diplôme est délivré à la fin de la deuxième année (après 50 jours de formation au total, la création d’une "œuvre finale" et la soutenance d’un mémoire).

La formation est assurée par un formateur référent en collaboration avec des formateurs associés. L’apprentissage individualisé et approfondi de chacun s’inscrit ainsi dans la continuité. Il s’agit d’un groupe de formation semi-ouvert qui rend possible – en fonction des places disponibles et des thèmes abordés - l’intégration de nouveaux participants en cours de route. La continuité temporelle de la formation est garantie par un noyau stable des membres du groupe.

II. La méthodologie et le contenu

JPEG - 10.7 ko
Session à thème : "doudou" (1995)

FORMATION LONGUE : GESTALT & MEDIA ARTISTIQUES

LA METHODOLOGIE :

La méthodologie gestaltiste est en grande partie expérientielle. Elle ouvre à des plages de théorisation et comprend trois niveaux d’intervention distincts mais interdépendants :

Le niveau individuel : chaque membre du groupe est fortement sollicité dans ses dimensions fantasmatique, corporelle et motrice, émotionelle et cognitive, et amené à prendre conscience de sa dynamique intra-psychique avec ses blocages et ses ressources.

Le niveau duel : il concerne la relation de personne à personne et confronte la dimension fantasmatique de l’individu à la réalité du moment présent ; l’objectif vise à atteindre et développer une communication inter-personnelle adaptée et satisfaisante.

Le niveau systémique : l’individu est amené à se positionner dans un groupe, une équipe et à prendre conscience de l’impacte des données environnementales et contextuelles – elles mêmes dépendantes – comme toile de fond de l’expérience individuelle.

LE CONTENU :

Du point de vue de la théorie et de la méthodologie gestaltiste sont abordés à titre d’introduction :
le cycle de contact, la théorie du self, la théorie paradoxale du changement, la structure du processus de changement, les polarités, la relation figure-fond, l’awareness, les mécanismes d’évitement et d’ajustement, etc.

Du point de vue de l’utilisation des média créateurs sont abordés :
leur variété (peinture, dessin, collage, modelage, marionnettes, écriture, contes, etc.), leur utilisation appropriée et adaptée à une situation particulière, allant de l’induction à l’intégration, en passant par l’exploitation du sens.

Du point de vue des thèmes spécifiques sont abordés :
(à titre d’exemple) la ligne de vie, persona et masques, représentation de soi et vidéo, respiration et énergie, rêves et réalité, conscience et concentration, relaxation et associations libres, image et parole, histoires de famille et génogramme, groupe et psychodrame, etc.

III. La durée et la nature des sessions

JPEG - 7.7 ko
Session à thème : "doudou" (1995)

FORMATION LONGUE : GESTALT & MEDIA ARTISTIQUES

La durée formelle de la formation est de 50 jours, répartis sur au minimum 2 années consécutives sous forme de sessions successives. Toutefois, l’obtention du certificat de la première année (après 21 jours de formation) peut également marquer la fin d’un parcours qui devra être validé selon les modalités ci-après.

Première année :
10 sessions à thème de 1,5 jours (= 15 jours),
2 sessions inter-thème de 3 jours (= 6 jours),
Fin du premier cycle validé par un certificat après 21 jours de formation.
1 stage résidentiel "Perspectives I" (= 4 jours).

Deuxième année :
10 sessions à thème de 1,5 jours (= 15 jours),
2 sessions inter-thèmes de 3 jours (= 6 jours),
1 stage résidentiel "Perspectives II" (= 4 jours).
Fin de la formation validée par un diplôme après 50 jours de formation.

La spécificité des différentes sessions :

Les sessions à thème : ces sessions ont lieu à Paris ou en région parisienne ; elles ont pour but d’offrir différentes voies d’accès au potentiel de créativité de chacun. Leurs thèmes sont choisis en fonction de l’évolution du groupe et de celle de ses membres. Ils peuvent être centrés sur une méthodologie visant l’utilisation des média artistiques et/ou sur un concept de la théorie gestaltiste. Les œuvres réalisées au cours de ces sessions permettent de comprendre l’intimité du lien entre création matérielle et élaboration psychique.

Les sessions inter-thèmes : ces sessions ont lieu à Paris ou en région parisienne ; dépourvus de thèmes spécifiques et du support matériel des média artistiques, elles sont centrées sur les processus individuels et groupaux amenant, entre autre, à la compréhension des concepts d’« indifférence créatrice » et de « vide fertile ». Elles permettent d’approfondir les élaborations faites au cours des sessions à thème et de donner accès à de nouvelles pistes de travail quant à la problématique et aux questionnements des participants.

JPEG - 9.2 ko
Session à thème : "ligne de vie" (1995)

Les stages résidentiels : ces stages ont lieu en province dans des centres d’accueil incluant l’hébergement et les repas. Ils permettent une intégration directe de la nature dans le travail et sont propices à une vie groupale qui se prolonge en dehors des temps de formation proprement dit.

Toutes les sessions et stages ont pour but – conjointement à l’acquisition des connaissances – de permettre en situation thérapeutique le développement personnel. Toutes les œuvres réalisées au cours des sessions à thèmes témoignent du processus et de l’évolution des participants. Archivées sous forme de photos, elles constituent avec les prises de notes un support pour la création de « l’œuvre finale » et le mémoire à la fin de la formation.

IV. Le contenu des sessions

JPEG - 9.4 ko
Session à thème : "cadre" (1996)

Les thèmes abordés au cours de la formation :

Quelques uns des thèmes sont traités en une session, d’autres en deux, voire trois sessions. La variété thématique répond à la diversité des sensibilités et aspirations individuelles. Elle permet, par ailleurs, de créer des rapprochements et des liens de compréhension entre les différentes entrées en la matière. Tous les thèmes ont en commun une base méthodologique et philosophique gestaltiste.

Voici à titre indicatif les thèmes principaux :

Session à thème : "le choix des média et le cadre".
Nous nous familiariserons avec le choix approprié de certains média (dessin, peinture, photo, collage, écriture et sculpture) et leur utilisation en fonction des attentes d’une personne, des stades du développement de l’enfant, des structures de la personnalité et des étapes du cycle de contact gestaltiste. Le cadre, garant d’une utilisation féconde des média artistiques, incluant les limites et les règles, sera progressivement matérialisé avec des matériaux divers.

Session à thème : "polarités".
Le travail sur le cadre nous conduira vers la dynamique intérieur/extérieur et, de façon plus générale, vers les polarités. Nous étudierons les polarités intrapsychiques, travaillerons en binômes et aborderons la notion de couple. Nous étudierons les modes d’expression et la symbolique de la latéralité, l’utilisation de la gauche et la droite, du haut et du bas sur une feuille de papier et l’occupation de l’espace.

Session à thème : "images, contes et mythes".
Nous traiterons l’impact de l’image (matérielle et fantasmagorique) à différents niveaux, cognitif, émotionnel, intellectuel, corporel et relationnel. Nous créerons des liens entre l’image en devenir et l’image en tant que produit fini, nous mettrons en relief ces formes d’images (réalisées comme dessin, peinture ou collage) avec la parole. Nous explorerons par la suite les liens de compréhension avec des structures plus universelles, voire archétypales. Sur la base de ces découvertes nous créerons nos propres contes et mythes.

JPEG - 7.7 ko
Session à thème : "masques" (1994)

Session à thème : "persona, maquillage et masques".
Nous aborderons la complexité du maquillage et du masque aussi bien dans ce qu’ils dissimulent que dans ce qu’ils révèlent. Nous étudierons les rôles que nous jouons et les juxtaposerons aux besoins intimes de notre personnalité. La fabrication du masque comprend plusieurs étapes et divers matériaux (argile, papier mâché, peinture et autres). Ces étapes feront l’objet de différentes prises de vue sous forme de photos qui déboucheront, dans un collage, sur de nouveaux assemblages et de nouvelles représentations.

Session à thème : "la sculpture et le corps".
L’accroissement de la conscience corporelle par des techniques de centrage (empruntées à la méditation et au rêve éveillé) nous guidera naturellement vers un « esprit plus détaché » : dans cet état d’équilibre psychocorporel nous nous découvrirons nous-mêmes en devenir. Nous incarnerons le processus de création avec la terre et nous nous laisserons surprendre à la fin par ce que nous "dit" la sculpture.

JPEG - 9.2 ko
Session à thème : "masques" (1994)

Session à thème : "œuvres collectives".
Nous nous intéresserons aux processus à l’oeuvre dans l’utilisation collective des média artistiques. Nous serons amenés à travailler ensemble et simultanément sur le même objet. Le thème pourra soit être donné au préalable, soit prendre forme au cours du processus de la création. Nous nous confronterons au travail en équipe, aux places et fonctions de chacun (à l’apparition d’un leader et à la formation de sous-groupes), aux projets individuels , à la représentation collective à l’épreuve de la réalité matérielle.

Session à thème : "psychodrame et génogramme affectif".
L’appropriation de l’espace par le corps et la réactualisation des structures familiales seront étudiées en situation. Nous découvrirons les fixations qui conduisent à la répétition stérile des relations humaines et leurs opposerons des patterns dynamiques. C’est ainsi que nous continuerons à développer le script de notre propre mise en scène pour la mettre sur papier sous forme de dessin et/ou d’écrit. Nous créerons par la suite un « tableau » de notre histoire de famille sous forme de « génogramme affectif ».

V. La fin et la sanction de la formation

FORMATION LONGUE : GESTALT & MEDIA ARTISTIQUES

La fin de la première année :
Un certificat est délivrée après 21 jours de formation. Il atteste d’une sensibilisation approfondie à l’utilisation des média artistiques et peut marquer la fin d’un parcours.

La fin de la formation et les objectifs de fin de formation :

Une évaluation personnelle avec le formateur et le groupe de formation vise à apprécier si les objectifs de fin de formation sont atteints (après 50 jours de formation minimum).

Conjointement au respect de la durée et l’engagement à la formation longue, celle-ci est sanctionnée par :une « œuvre finale », réalisée par chaque stagiaire, qui matérialise la progression et l’évolution des élaborations psychiques ; un mémoire dactylographié qui accompagne et commente l’œuvre.

Un certificat de fin d’études est délivré après la présentation et l’acceptation du mémoire. Il intéresse les professionnels de la relation d’aide et des sciences humaines. Il symbolise l’achèvement d’une formation complète.

JPEG - 24.2 ko
Session à thème : "doudou" (1995)

VI. Les référents

FORMATION LONGUE : GESTALT & MEDIA CREATEURS

LA GESTALT-THERAPIE :

Elle prend ses racines dans la phénoménologie, l’existentialisme, la psychanalyse, la Gestalt-psychologie ainsi que la pensée philosophique et spirituelle orientale. Ses bases conceptuelles et méthodologiques ont été créées par Frédérick S. Perls, Laura Perls et Paul Goodman vers 1950 ; elle connaît, depuis, une diffusion croissante qui touche le secteur de la relation d’aide aussi bien que celui de l’entreprise. En Gestalt le travail sur le « contact » constitue le levier thérapeutique. Celui-ci est expérimenté et analysé en tenant compte des « évitements », dans l’actualité de la relation thérapeutique. Les « situations inachevées » qui en émergent sont travaillées et intégrées au sein du « processus ». La Gestalt-thérapie s’appuie sur une méthodologie puissante qui ne peut être réduite à l’application de simples techniques. Son utilisation est intimement liée à une profonde expérience, et à la compréhension de son « Etre-là ». Elle demande à être soutenue par la conception éthique implicite qui en découle.

LES MEDIA ARTISTIQUES :

L’introduction de supports matériels (issus de techniques projectives comme celle du dessin, de la peinture, du collage, du modelage, etc.) en Gestalt-thérapie est principalement due aux travaux de J. O. Stevens (1971) et de J. C. Zinker (1977). Dans la perspective de GESTALT-ACADEMIE ces « média artistiques » sont considérés comme : des moyens didactiques d’apprentissage,des moyens analogiques contribuant à la solution de conflits, des moyens de rééquilibrage et de ressourcement, des moyens et témoins de prises conscience et d’ancrage de celles-ci dans la conscience, des supports au travail sur soi et des catalyseurs de celui-ci, visant à aboutir à la compréhension du sens et à la réalisation de projets, des médiations dans certaines interactions humaines. L’utilisation des média artistiques est basée sur la démarche gestaltiste. Elle est directement liée à la théorie et à la méthodologie propres à la Gestalt-thérapie.

LES FORMATEURS :

Le formateur référent :

Dominik REINECKE.

Les formateurs et collaborateurs associés :

Certaines sessions sont animées par des intervenants associés (voir "présentation de Gestalt-Académie - formateurs et collaborateurs associés") ou par des intervenants agréés, dans un esprit de complémentarité. Dans certains cas la participation à un stage effectué au sein d’un autre institut de formation peut être suggéré.

JPEG - 34.8 ko
Session à thème : "maquillage" (1995)